LE PALAIS-FORTERESSE À FARGUES

Inscrit à l’inventaire des monuments historiques, le Château de Fargues est caractéristique de l’architecture militaire de la fin du Moyen-Age et pointe de la Renaissance, mais c’est surtout l’émouvant témoin d’une part de l’histoire familiale des Lur Saluces.

Édifié en 1306 par le Cardinal Raymond Guilhem de Fargues, du pape Clément V, le château entre dans la famille Lur Saluces dès 1472. Sa situation domine la vallée de la Garonne et ses solides murailles témoignent de la puissance de cette ancienne baronnerie, où les habitants de la ville de Langon se sont réfugiés durant les guerres de religions ou la période de la Fronde.

À l’origine, des logis, chais et jardins entouraient la forteresse. Autour de celle-ci, les travaux quotidiens s’organisent entre l’élevage et l’exploitation des forêts. La polyculture de l’époque est encore une particularité du domaine. Le travail de la vigne, minoritaire en surface à Fargues, était alors une activité parmi d’autres et le vin une boisson journalière, sans ambition commerciale.
Un terrible incendie, en 1687, rendit la maison inutilisable, la famille est contrainte de s’exiler. Le domaine de Fargues est alors oublié et la végétation gagne les ruines. Alexandre de Lur Saluces entreprend, en 1968, de la consolidation du monument et lui redonner sa majesté bonne santé ancestrale. En 2008, de gros travaux de restauration a rendu utilisable le tier de l’edifice. Aujourd’hui, 9 pièces restaurées sont utilisées dans le cadre de visites ou d’évènements occasionnels.

Aujourd’hui, la forteresse est un lieu d’expérience et de découverte hors du commun

– Les travaux de la forteresse : Galerie photos –