Millésimes-collection

LE MILLESIME 2020

Année chaude et très arrosée

CONDITIONS CLIMATIQUES DE LA VIGNE.

Année chaude : les températures sont tous les mois, supé- rieures aux normales (+ 1°2 sur l’année), sauf malheureu- sement en juin, période de floraison - nouaison, et oc- tobre, habituellement pleine saison de la récolte.
Année arrosée : cumul record de 1257 mm, soit plus de la moitié de la normale (826mm)
Le printemps chaud voit la vigne débourrer rapidement. Puis le temps chaud et humide fait craindre le pire avec le mildiou. Heureusement un été radieux retourne la situa- tion et les raisins sont parfaitement murs en dernière dé- cade d’août. Va-t-on revivre la récolte éclair et hâtive de 2003 ou la grande précocité des 2006 ou 2011 ?
Mais sécheresse et chaleur s’éternisent en septembre : la pourriture ne peut progresser. Puis fraicheur et pluies s’installent à compter du 18 : plus de 100mm en 10 jours. Octobre subit le même régime : 200mm supplémentaires. Le désastre de l’an 2000 n’est plus très loin, quand plus de 90% de la récolte pourrie mouillée avait été jetée.

LES VENDANGES

Avec la tempête Barbara, un bref basculement météo dans un très fort courant de vent d’Autant, nuit du 20 au 21, sauve la récolte du zéro pointé. Le raisin sèche immédiatement. La fe- nêtre de tir est courte : le 24 tout est fini, la pluie est revenue. Après deux-trois petits galops d’essai les 17, 23 et 29 sep- tembre, le « Fargues 2020 » s’est joué les 19, 21 et 22 octobre. On l’aura compris : une maigre récolte, environ 6hl/ha avec moins de la moitié qui devrait recevoir la signature Lur Sa- luces / Château de Fargues. Les premières dégustations révè- lent un vin tout en équilibre. Une liqueur soyeuse, crémeuse rend la bouche gourmande mais fraiche à la fois. Arômes et saveurs tournent autour de la rubarbe, les agrumes, le citron, la mandarine, l’ananas confit, ainsi qu’un miel fin de printemps.

LE VIN

Durée de l’élevage : 30 mois

NOTES ET CRITIQUES DÉGUSTATION>
No items found
– Télécharger la fiche millésime –