Millésimes-collection

LE MILLESIME 1999

Une très belle robe d’un jaune doré brillant.

CONDITIONS CLIMATIQUES DE LA VIGNE.

Après un hiver peu rigoureux, le débourrement inter- vient tôt, dès la fin mars. Avril frais (grêle le 21), ralentit le développement végétatif. Mai passe par des chauds et froids. La fleur est rapide début juin ; avec de fortes chaleurs à la St-Jean la sécheresse commence. Juillet est caniculaire à moitié mois puis à la fin. Le début août orageux lance la véraison. Le soleil et la chaleur amè- nent les raisins à maturité dès les premiers jours de sep- tembre.
Les 9 et 10 septembre la trie spéciale blanc sec « Guilhem » est réalisée sur deux parcelles en cépage pur sémillon.

LES VENDANGES

Un peu comme l’année précédente, les 2/3 de la récolte se font en septembre. Les pluies contaminatrices de pourriture noble durent une huitaine de jour à la mi septembre. Les 1° et 2° tries du 24 au 29 septembre rentrent des moûts très riches et particulièrement arô- matiques. Un deuxième épisode pluvieux de 4 jours réactive le botrytis au 30 septembre. La trie reprend dès le 7 octobre pour une semaine entière. Les jus con- centrés et très typés dans les fruits confits se révèlent d’une grande complexité mais également d’une parfaite fraîcheur. La « queue » de vendange est réalisée le 21 octobre

LE VIN

Vinifié et élevé en barriques 3 ans Production : 24.000 blles Alcool : 13°5 Sucres : 122g/l Acidité : 4,90g/l

NOTES ET CRITIQUES DÉGUSTATION>
Commentaire de dégustation du Château de Fargues

Une très belle robe d’un jaune doré brillant.
Après une légère agitation, le premier nez évolue dans un univers très frais et presque végétal au sens noble. Après une définition très fleurie et pou- drée, puis les fruits juteux, la pêche jaune, le nez aborde délicatement les agrumes, l’orange. La persistance s’exprime alors délicatement dans le fruit cuit, le citron confit, la muscade et la fraicheur résineuse
La bouche plutôt vive en attaque trouve de suite son équilibre. Toute en retenue, la texture s’arrondit délicatement pour atteindre le soyeux. Sans aucune lourdeur, la finale s’annonce longue et délicate, avec la petite pointe de douce amertume qui participe au parfait équilibre du vin.
Les saveurs en bouche débutent sur des notes de fruits jaunes et d’agrumes, de pamplemousse avant d’évoluer vers la confiture d’abricot, les pâtes de fruits, les notes briochées, un fin miel cristalllisé et la pâte de coing, Fraîcheur et douce amertume prolongent longuement la finale.
Ce millésime est caractérisé par sa parfaite harmonie et sa grande délica- tesse. Le nez, complexe et raffiné annonce un toucher de bouche aérien et vaporeux qui invite à prolonger la dégustation pour renouveler à l’infini cette sensation de plénitude.
Un grand vin de garde tout en délicatesse.

Château de Fargues, 2017
– Télécharger la fiche millésime –