MILLÉSIME 2017

PROFIL DU MILLÉSIME

LES VENDANGES

CONDITIONS CLIMATIQUES DE LA VIGNE.

Après les froidures de janvier, l’hiver avance dans la douceur avec quelques bonnes pluies. Avec un ensoleillement record en avril, la vigne pousse très rapidement pour atteindre le stade boutons floraux dès la fin de mois. Les 20, 27 et 28 avril les températures matinales chutent brutalement et le vignoble de Fargues échappe de justesse au gel. Mai bien ensoleillé et chaud, favorise une floraison rapide. Juin poursuit sur la lancée avec un jour sur deux au-dessus de 30° de température maximale.
Nous sommes proches des conditions de précocité connues en 2010 ou 2011 ou même 2003. La centaine de millimètres d’eau tombée en fin de mois sera d’un bon renfort pour passer ensuite deux mois d’été au régime sec. Le plus souvent couvert mais très chaud quand le soleil parait, juillet voit les premiers grains de sauvignon pointés à 9-10 degrés en fin de mois. Sécheresse et chaleur en août, avec une petite séquence caniculaire en dernière décade, nous laissent espérer une récolte rapide au tout début septembre. Comme en 2011 ou 2003 ?…
 
LES VENDANGES
Patatras, septembre est frais, constamment humide, en régime d ‘Ouest ; la maturation précoce ralentit. La pourriture s’installe peu à peu, mais il n’est pas possible de déclencher une trie sans de réelles conditions séchantes. La chaleur revient en fin de mois, et ce sont maintenant les drosophiles qui piquent les grappes Les foyers de pourriture acide se multiplient à la vitesse de l’éclair. Le 26 septembre, la trie est lancée. Il faut sauver cette première génération de pourris nobles et éliminer toutes les attaques de pourriture acide soit plus de 50% de la vendange jetée.
 
LE VIN
Superficie de production : 21.17ha
Vendanges : 3 tries successives manuelles entre le 26.09 et le 13.10
Durée de fermentation : 3 semaines
Production : 12.000 bouteilles
Vinification : 45% en barriques neuves
Durée de l’élevage : 30 mois

Notes et critiques dégustation

 Score: 94-97
Very intense, with rich, creamy layers of pear, apricot, yellow apple and hazelnut backed by a long toasted coconut and macadamia nut finish. Reveals a flash of honeysuckle at the very end. A rather powerful young Sauternes in the making.

James Molesworth
Posted: March 30, 2018