MILLÉSIME 2015

PROFIL DU MILLÉSIME

Un millésime tout en richesse et complexité qui trouvera toute sa place dans la belle série des fameuse années en « 5 ».

2015: une année chaude et sèche

Après un hiver plutôt froid, la vigne met à profit un printemps chaud et sec pour arriver à une floraison rapide tout début juin. Avec un été radieux, tout s’accélère, d’autant que des pluies d’orages en juin puis en aout garantissent de bonnes réserves hydriques. A la fin de l’été, les températures nocturnes fléchissent et on peut même parler de fraicheur automnale avant l’heure : les conditions idéales pour une parfaite maturation préservant le potentiel aromatique et l’acidité des fruits. 

 

LES VENDANGES

La récolte commence le 11 septembre sur les parcelles les plus fraîches et les bas de pentes. Dans ces conditions très sèches, il faut patienter et grappiller seulement quelques grains les 15, 21, 28 et 29, de peur de voir ceux-ci se momifier avant une cueillette plus large. A la faveur d’un orage le 2 octobre et la moiteur qui persiste ensuite quelques jours, la pourriture noble envahit d’un coup le vignoble.

Les températures descendent alors fortement (2 degrés en dessous des normales en octobre) permettant à botrytis cinerea de concentrer lentement les raisins et générant une grande complexité de saveurs et d’arômes tout en préservant la fraîcheur du fruit.

Les tries s’enchainent à partir du 8 octobre. Comme souvent, la patience a payé : le cœur du vignoble et ses parcelles argileuses délivrent enfin leur trésor entre le 12 et le 16 octobre.

La vendange s’achève finalement le 21.

LE VIN

Le nez et la bouche ont toutes les caractéristiques des plus grands millésimes. Après un premier voile floral de roses fraiches, aubépine et pivoine, on sent le tilleul et la fleur d’oranger. La pomme cuite, la prune et l’abricot prennent le relais avant la perception de goyave, d’ananas et enfin de marmelade d’orange. Le citron jaune apporte sa note d’acidité et de fraicheur. La bouche mêle toutes ces saveurs avec un fin miel de printemps et la pâte de fruits, le tout enrobé dans une texture gourmande de tarte tatin légèrement amandée.

La densité et l’ampleur du vin, tant au nez qu’en bouche, sont magnifiées par un fruité très pur, frais et élégant donnant une dimension presque aérienne et vibrante à la liqueur. La tension fait alors oublier la richesse record de ce vin. Ce 2015 fera bien date dans la saga des millésimes de Fargues, à côté des 2001, 2005 et 2009.

 

 

Télécharger la fiche Millésime 

https://www.chateaudefargues.com/wp-content/uploads/Millésime-2015-A4.pdf

Sortie du Millésime 2015

Notes et critiques dégustation

96-98

The 2015 Château de Fargues (…) has a complex bouquet with honey, marmalade and quince aromas that are beautifully defined , but will clearly take a few years to reach their full potential. The palate is very sensual on the entry, honeyed and lavish at the beginning, but retaining beautiful wonderful precision and persistence on the lightly spiced finish. This is a seriously good de Fargues that should age effortlessly over the next 30-40 years. As usual, this is one for the serious Sauternes- lovers who know that good things come to this that wait. 

Wine Advocate – Neil Martin – 28 April 2016

96-99

A stunner, with seamlessly layered pineapple, pear, mango, papaya, quince and persimmon flavors, framed by a hint of toasted macadamia nut and carrying through a lush yet well-defined finish.

Showing power and grace, this is a full stride ahead of the field.

Wine Spectator – James Molesworth  – 4th April 2016

94-96

Mid- to deep gold; dense and mineral and citrus zest; rich and lively, a finely chiseled constitution; intensely sweet, rich, very long to taste, particularly aromatic in flavor, energetic from its noble rot spice, very « racy » to taste, dense, long refined, and with great persistence. Beautifully poised and complete wine. 

The World of Fine Wine – Michael Schuster – 2016

94

It’s been a few years now that Fargues has really stood out for its elegance and perfectly-pitched edgy acidity. If Sauternes was a more popular appellation and wine style, this would have queues round the block. As it is, for Sauternes lovers, it’s a steal. Lemon rind, orange blossom, soft white truffle, a twist of steel.

Decanter -Jane Anson  – 19th April 2016

19/20

Liqueur somptueuse et grand éclat en fin de bouche, le Sauternes dans toute son intégrité et toute sa gloire avec l’harmonie aromatique propre à un 2015. Incontournable.

Bettane & Desseauve  2017

19,5

Il s’exprime sur une note de pomme au four et de tarte à la mirabelle. Riche et complexe, il puise sa puissance dans le sol du terroir de Fargues, qui lui donne une assise en bouche exceptionnelle. 

Revue des Vins de France –  Roberto Petronio  Septembre 2018

17,5

De robe paille, le nez ample et splendide avec de belles notes d’ananas très pures et de citron confit. Le vin est de bonne ampleur, du gras, d’une belle richesse pour le millésime avec une véritable pourriture noble, mais aussi un rien de fraicheur qui le rend gracieux. 

Le Figaro Vin Bernard Burtschy – 31/05/2016

16,5- 17  Coup de coeur

Menthe, fruit blanc, luzerne, bouche herbacée, bon équilibre, frais, pêche blanche, poire, bien persistant.

Le Point – 19 mai 2016