MILLÉSIME 2015

PROFIL DU MILLÉSIME

Dans le Château de Fargues 2015, tous les moûts vinifiés révèlent une très grande richesse et une exquise complexité de matière. L’ampleur du vin s’appuie sur une très large gamme aromatique. Tant au nez qu’en bouche, le fruité très pur, frais, de fruits blancs et de fruits exotiques, donne une dimension presque aérienne à cette liqueur par ailleurs si dense et si riche.

On retrouve toute la magie des grands vins de Fargues et le paradoxe de la pourriture noble qui associe tout à la fois les saveurs sucrées, doucement amères, fruitées, fraîches et toniques. Vinifié puis élevé à raison d’un tiers en bois neuf, nul doute que ce millésime 2015 trouvera toute sa place dans la belle série des fameuses années en « 5 ».

LES VENDANGES

La récolte commence le 11 septembre sur les parcelles les plus fraîches et les bas de pentes. Dans ces conditions très sèches, il faut patienter et grappiller seulement quelques grains les 15, 21, 28 et 29, de peur de voir ceux-ci se momifier avant une cueillette plus large. A la faveur d’un orage le 2 octobre et la moiteur qui persiste ensuite quelques jours, la pourriture noble envahit d’un coup le vignoble.

Les températures descendent alors fortement (2 degrés en dessous des normales en octobre) permettant à botrytis cinerea de concentrer lentement les raisins et générant une grande complexité de saveurs et d’arômes tout en préservant la fraîcheur du fruit.

Les tries s’enchainent à partir du 8 octobre. Comme souvent, la patience a payé : le cœur du vignoble et ses parcelles argileuses délivrent enfin leur trésor entre le 12 et le 16 octobre.

La vendange s’achève finalement le 21.

Notes et critiques dégustation

18,5/19

Sumptuous liqueur and a brilliant finale,

Sauternes in all its splendor, with an aromatic

harmony typical of this vintage

Bettane & Desseauve  2016

18,5/19,5

La gourmandise du millésime est au rendez- vous mais comme souvent,  la puissance du terroir de Fargues parle avec force. Le vin livre un parfum d’épices et de poudre de fer. Son cœur de bouche est serré dans une matière vive et compacte avec une liqueur un rien plus élevée que de coutume , mais magistralement équilibré.

Revue des Vins de France –  Roberto Petronio mai 2016

96-99

A stunner, with seamlessly layered pineapple, pear, mango, papaya, quince and persimmon flavors, framed by a hint of toasted macadamia nut and carrying through a lush yet well-defined finish.

Showing power and grace, this is a full stride ahead of the field.

Wine Spectator – James Molesworth  – 4th April 2016

94

It’s been a few years now that Fargues has really stood out for its elegance and perfectly-pitched edgy acidity. If Sauternes was a more popular appellation and wine style, this would have queues round the block. As it is, for Sauternes lovers, it’s a steal. Lemon rind, orange blossom, soft white truffle, a twist of steel.

Decanter -Jane Anson  – 19th April 2016