MILLÉSIME 1988

PROFIL DU MILLÉSIME

Château de Fargues 1988 : Le plus Racé et Élégant de la Trilogie 88-89-90. Année tardive, un Été Indien remarquable sauve le millésime.

François Amirault Responsable de Production Château de Fargues

LES VENDANGES

L’hiver doux et humide (400mm en trois mois) laisse la place à un printemps également copieusement arrosé. Un début d’année difficile pour le vigneron qui verra ensuite la sécheresse s’installer, pour de longs mois, à partir de juin.

La floraison se déroule dans d’excellentes conditions. Les jolis mois d’été et surtout ce début d’Automne très chaud et sec produisent des raisins parfaitement mûrs et sains au 25 septembre.
Ces conditions très sèches sont peu favorables au développement de botrytis et il faut attendre la mi-octobre, à la faveur de quelques bruines, pour envisager récolter les premiers raisins confits.

Château de Fargues 1988

Notes et critiques dégustation

91
« D’un jaune d’or léger nuancé de vert, le 1988 exhale un bouquet marqué de fumé où des notes de tabac et de boisé se mêlent à des senteurs de chèvrefeuille, de pêche et de zeste d’orange. Moyennement corsé, élégant et modérément doux, il s’impose par sa discrétion et sa finesse, et recèle une acidité de bon aloi. En bouche, il s’exprime avec une ampleur croissante. […] »
Robert Parker – Le Guide Parker des vins de Bordeaux – août 2005

19/20
« […] un couple fruité-moelleux [plus] accentué, avec des épices orientales, du loukoum, du miel, une richesse en élégance plus qu’en puissance. »
Chambertin – Week-End – 21/01/1994