Le Palais-Forteresse à Fargues

Inscrit à l’inventaire des monuments historiques, le Château de Fargues est un modèle d’architecture militaire de la fin du Moyen-Age, mais surtout l’émouvant témoin de l’histoire familiale des Lur Saluces.

Édifié en 1306 par le Cardinal Raymond Guilhem de Fargues, le château entre dans la famille Lur Saluces dès 1472. Son emplacement dominant la vallée de la Garonne et ses solides murailles témoignent de la puissance de cette ancienne baronnie, où les habitants de la ville de Langon se sont réfugiés durant les guerres de religions ou la période de la Fronde.

À l’origine, des logis, chais et jardins entouraient la forteresse. Autour de celle-ci, les travaux quotidiens se déployaient entre l’élevage et l’exploitation des forêts. Déjà, la polyculture était une spécificité du domaine. Le travail de la vigne, minoritaire à Fargues, était alors une activité parmi d’autres et le vin une boisson journalière, sans ambition commerciale.

Suite à un terrible incendie, en 1687, la famille est contrainte de s’exiler. Le domaine de Fargues est alors oublié et la végétation gagne les ruines, jusqu’à ce qu’Alexandre de Lur Saluces entreprenne, en 1968, de lui redonner sa majesté ancestrale.

Dans la digne lignée des Lur Saluces bâtisseurs dynamiques et véritables entrepreneurs, il engage le renouveau de ce palais-forteresse si longtemps
délaissé.